Ashtanga vinyasa – le mouvement

Ashtanga vinyasa yoga – une pratique moderne

Conçue par Sri K. Pattabhi Jois, l’Ashtanga vinyasa yoga est un style de vinyasa yoga. Ce style dynamique allie la posture (asana) au souffle (pranayama) ainsi qu’au mouvement ou verrouillage (mudra). Depuis son établissement dans les années 1950, il a généré un engouement remarquable. Comme tout, on y trouve des détracteurs et des fanatiques. Pour moi, ça a été un sentier de vie qui a révélé bien des aspects, sombres et lumineux, de ma personnalité. J’invite donc à découvrir l’ashtanga vinyasa comme un outil, une démarche et une pratique.

Jetez un œil en quelques minutes sur un cours d’ashtanga vinyasa yoga!

Réguler le souffle – ujjaï

Cette pratique aux allures physiques se base sur trois supports. Le premier d’entre eux est le contrôle du souffle (pranayama). On respire donc d’une façon particulière, en inspirant et expirant depuis la gorge, avec la bouche fermée, du début à la fin de la pratique. C’est la respiration victorieuse, aussi appelée ujjaï. Cela permet de chauffer le corps, de maintenir la concentration dans l’effort et bien d’autres phénomènes que l’on découvre à mesure qu’on pratique.

Utiliser les muscles – banddhas

La deuxième base, qui va se développer avec la pratique, sont des muscles à la fois solides, longs et souples. En effet, on comprends en progressant dans les postures, l’importance de verrouiller des ensembles musculaires. Cependant, l’apprentissage se fait petit à petit. Au début (voire plus tard!) on cherche à forcer et contracter. Ensuite, cela devient plus subtil. Il n’est pas nécessaire d’avoir un physique développé pour débuter, au contraire, ça vient tout seul! Enfin, les verrouillages, ou banddhas, deviennent des automatismes après des années de pratique.

Méditer en mouvement – drishti

Le troisième pied de la trinité en Ashtanga vinyasa s’appuie sur le regard. En fixant un point (il y a neuf directions différentes selon la posture ou le mouvement), on enseigne à notre mental agité à se concentrer et à se calmer. Puis au gré de la pratique, la méditation (dhyana) a lieu, comme une conséquence, une suite logique à nos efforts. Le flux devient naturel, les mouvements une danse et les postures, l’expression de l’art de bouger dans l’immobilité.

Yoga Cikitsa – la thérapie du Yoga

Titibasana, posture de la libélule.

L’Ashtanga Vinyasa est une pratique complète, qui requiert une certaine préparation physique mais aussi mentale. Elle est cependant adaptable à tous les niveaux (quand j’ai débuté, j’étais loin, très loin de ce que vous voyez sur les photos!). La discipline et la pratique sont les clés de notre santé. Grâce à la respiration ujjaï, les vinyasas (mouvements régulés sur la respiration) et banddhas (cadenas en sanskrit, ou verrouillages de certains muscles)et l’effort conscient (convergence du regard), sans brusquerie, venez relever votre propre défi.

Parce que je pratique Yoga Cikitsa (la première série de l’Ashtanga Vinyasa) depuis 2015, j’offre de la guider, en l’adaptant pour tous.

Si cela éveille votre curiosité, n’hésitez pas à venir essayer. Attention, regarder des vidéos sur internet pourrait vous inspirer ou vous décourager, mais seule la pratique vous donnera une véritable idée de cette thérapie.

La bulle Ashtanga Vinyasa est un monde à part dans l’univers du yoga et une expérience de vie !

Pour celles et ceux qui pratiquent déjà la première série, nous pouvons également pratiquer ensemble des sessions de type Mysore, en silence, au rythme de nos souffles.